Association Kan Jizai

"Etudier la Voie, c'est s'étudier soi-même
S'étudier soi-même, c'est s'oublier soi-même
S'oublier soi-même, c'est être en unité avec toutes les existences"
Maître Dôgen
   Sendan Zenji


La pratique du Zen
Zazen
Za : assise

Zen : méditation
« Pour zazen, une pièce silencieuse convient. Mangez et buvez sobrement. Rejetez toute distraction et abandonnez tout souci... À l’endroit où vous avez l’habitude de vous asseoir, étendez une natte épaisse et placez un coussin dessus. Asseyez-vous en lotus ou bien demi-lotus. Dans la posture du lotus, vous placez d’abord votre pied droit sur votre cuisse gauche, et votre pied gauche sur votre pied droit. Dans la posture du demi-lotus, vous vous contentez de presser votre pied gauche contre votre cuisse droite.


Veillez desserrer vos vêtements et votre ceinture, arrangez-les convenablement.

Placez votre main droite sur votre jambe gauche et votre main gauche (tournée vers le haut) sur votre main droite ; les extrémités des pouces se touchent.

Asseyez-vous bien droit, ni penché à gauche, ni penché à droite, ni en avant, ni en arrière.

Assurez-vous que vos oreilles sont dans le même plan que vos épaules et que votre nez se trouve sur la même verticale que votre nombril.

Placez la langue en avant contre le palais ; la bouche est fermée, les dents se touchent.

Les yeux doivent rester ouverts, et vous devez respirer doucement par le nez.

Quand vous avez pris la posture correcte, respirez profondément une fois, inspirez et expirez. Inclinez votre corps de droite et de gauche; et immobilisez-vous dans une position assise stable...

Le zazen dont je parle n’est pas l’apprentissage de la méditation, il n’est rien d’autre que le dharma de paix et de bonheur, la pratique réalisation d’un éveil parfait »


« Ne pensez pas ceci est bien, cela est mal ! Ne prenez parti ni pour ni contre. Arrêtez tous les mouvements de l’esprit conscient. Ne jugez ni des pensées ni des perspectives... »

Extraits du Fukanzazengi de Maître Dôgen (1200-1253).